Choisir un motif de médaille de baptême vraiment original

Offrir une médaille de baptême n'est pas une tradition désuète. C'est même une démarche prise très au sérieux par bon nombre de parents, qui font appel aux parrains et marraines pour accueillir leur enfant au sein d'une communauté religieuse. Voici quelques clés afin de vous aider à choisir un cadeau de baptême, orné d'un motif traditionnel ou d'un modèle au motif original.

Le baptême religieux

Si autrefois, il désignait un acte au cours duquel on immergeait le chrétien ou la chrétienne dans l'eau pour symboliser la fin d'une ancienne manière de vivre et marquer son nouveau départ, aujourd'hui, il consiste à simplement déposer quelques gouttes d'eau bénite sur le front du bébé au cours d'une messe. Ainsi lavé du péché originel, le baptême témoigne de façon symbolique de l'accueil d'un nouveau membre au sein de l'Église.

La tradition de la médaille de baptême

Toutes les pratiques païennes n'ont pas été systématiquement combattues par le Christianisme, tant s'en faut ! Parmi les plus anciennes qui ont été absorbées, on remarque le port d'amulettes de protection autour du cou des enfants pendant l'Antiquité. Tradition parvenue jusqu'à l'ère moderne sous la forme de la médaille de baptême, si elle illustre surtout l'attachement à la Vierge Marie ou au Christ, on sollicite également grâce à elle la protection des Saints, des anges ou de la Vierge pour le petit enfant. Elle est souvent offerte à l'enfant lors de la cérémonie par le parrain, la marraine ou les deux.

Choisir un motif de médaille de baptême vraiment original
Choisir un motif de médaille de baptême vraiment original

Mais alors, quel sujet doit apparaître sur une médaille de baptême ? Libre au parrain ou à la marraine de choisir, en accord avec les parents. Généralement, on y fait figurer un sujet religieux. Parmi les motifs les plus prisés, on retrouve diverses représentations du Christ, l'Enfant Jésus, Saint Christophe et bien entendu, la Vierge Marie. Symbole de la mère, elle est assurément un motif de choix à offrir pour un baptême. Mais on trouve aussi des anges gravés sur de nombreuses médailles, voire le Saint-Esprit, porté au cou ou en bracelet.

La Vierge Marie

La mère de Jésus compte parmi les thèmes favoris de l'art chrétien. Son importance s'est notamment accrue à partir du Concile d'Éphèse, troisième Concile œcuménique de l'histoire du christianisme, qui a fixé le dogme de la Vierge Marie Théotokos (mère de Dieu). Symbole de la maternité, la Vierge est sollicitée pour accorder sa protection aux petits enfants, c'est pourquoi opter pour une médaille de Vierge en guise de cadeau de baptême est nécessairement un choix qui fera plaisir. Grâce au savoir-faire de l'artisan médailliste, il est possible de retranscrire sur un bijou d'une si petite surface l'expression on ne peut plus inspirante de la “Vierge de l'Espérance”, y compris des reproductions de tableaux et de sculptures célèbres, ou encore des images personnalisées. Les bijoux de créateurs et les créations originales des bijoutiers renouvellent la gamme classique des médailles de baptême, en apportant un souffle de modernité à cette tradition ancienne.

Les médailles de baptême civil

Dans le cadre d'un baptême civil ou baptême républicain, les représentations laïques sont à préférer. Les parrains ou marraines qui prouvent par cette cérémonie leur engagement moral vis-à-vis de leur filleul cherchent souvent un sujet non religieux à offrir, par exemple le signe du zodiaque du petit garçon ou de la petite fille.

Cela étant, d'autres symboles originaux ou plus discrets peuvent trouver aussi parfaitement leur place sur une médaille de baptême civil, de la colombe à l'étoile en passant par l'ichthus et l'arbre de vie, qui sont d'une certaine façon tous rattachés à la symbolique chrétienne.

Choisir une médaille de baptême

Si la tradition veut que ce soit les parrains et marraines qui offrent ce type de bijou, les parents gardent la main sur le choix du modèle dans de nombreux cas. Selon les goûts, le sujet choisi sera gravé sur la face, ou sculpté en relief (embosse) avec soin par un artisan bijoutier. Les contours du motif peuvent être lisses, flous, mais ou encore ciselés. La date du baptême peut être gravée au dos de la médaille.

Quid de la taille de la médaille ? Si aucun format ne se distingue vraiment, sachez que la médaille de baptême la plus commune est celle de 18 millimètres de diamètre. Ses déclinaisons plus compactes et les médailles les plus imposantes (20, 22 mm…) sont à adapter par rapport à leur futur porteur. La médaille de baptême accompagne l'enfant toute sa vie : si on peut être tenté par un modèle adapté à sa petite taille (13, 15 mm), il doit également pouvoir être porté par un adulte.

Une médaille en or

Se cachent sous l'appellation commune "or" plusieurs métaux ou alliages de métaux, qui ont leurs propres spécificités. Ainsi, deux médailles de baptême en or sont susceptibles de présenter des coloris et des prix très contrastés. Le plus répandu est sans contestation possible l'or 18 carats (ou or jaune 750), qui correspond à 75% d'or fin. Plus économique, l'or jaune 9 carats contient 37,5% d'or et sa malléabilité permet aussi de confectionner de très belles et résistantes médailles.

Vous pouvez décider de vous tourner vers une alternative en vogue, l'or blanc pour un bijou d'exception. Deux solutions s'offrent à vous : il y a tout d'abord l'or blanc 350 qui conjugue 37,5% à 62,5% d'argent, et si vous ne transigez pas sur la valeur de la médaille, choisissez le précieux or blanc 18 carats, un alliage dans lequel on retrouve des pourcentages très minimes de zinc et de cuivre.

L'argent et le vermeil

Pour des considérations esthétiques, certaines familles se tournent vers des modèles de médailles aux teintes bien différentes. On songe par exemple aux somptueuses médailles de baptême en argent. Susceptibles d'être portés par les garçons comme par les filles, mais également par les adultes des deux sexes, ces bijoux suscitent l'adhésion d'un large public. Parmi les personnes qui affectionnent particulièrement ce métal, certains louent son caractère tendance et apprécient sa dimension moins “bling-bling”, qui colle à la peau des bijoux plus dorés.

Il existe également des modèles constitués de vermeil. Les caractéristiques de ce métal vous échappent ? Il s'agit d'un plaquage d'excellente qualité qui a l'atout d'être beaucoup plus épais que son homologue le plaqué or. Sa composition nécessite à minima une couche d'or de 5 microns d'épaisseur et 925 millièmes d'argent. Les deux métaux qui caractérisent le vermeil ont en outre l'avantage d'être anallergiques, argument non négligeable quand il s'agit d'offrir une médaille de baptême en vermeil à un enfant. Il est aussi intéressant de noter que ce métal précieux à part entière présente une grande robustesse et ne change pas d'apparence au fil du temps, même quand il fait l'objet d'impacts ou de rayures.

Entretenir une médaille de baptême

Une fois que la médaille a été offerte, autant qu'elle garde son éclat originel le plus longtemps possible ! Quelques bonnes habitudes sont à prendre pour la bonne préservation de cette pièce. Si c'est une médaille de baptême originale en argent, deux solutions peuvent être mises en œuvre : soit le recours à un produit nettoyant spécial argent vendu dans le commerce, soit, muni d'une brosse, vous pouvez frotter le bijou avec du bicarbonate de soude, une technique plus naturelle.

Les traces d'oxydation d'une médaille en or ne seront qu'une histoire ancienne si vous prenez la peine de brosser sa surface à l'aide d'une petite brosse imbibée d'eau savonneuse. Même méthode s'il s'agit de vermeil, avec l'utilisation de vinaigre blanc si l'eau savonneuse ne fait pas effet.