L'infatigable imagination du maître surréaliste Francis Picabia

En 1922, Francis Picabia (1879-1953) écrivait : « Si tu veux avoir des idées propres, change-en comme de chemises. » Tout au long de sa carrière audacieuse et inventive, qui s'est étalée sur près de 50 ans, Picabia a vécu cette prescription. Son oeuvre va de la peinture impressionniste à l'abstraction radicale, du dadaïsme au classicisme. Sa carrière se caractérise par de nombreux changements stylistiques, Picabia ayant expérimenté différentes approches et des matériaux peu orthodoxes. Nous allons nous centrer sur sa période des Transparences entre 1929 et 1932.

Photographie de Francis Picabia en 1922
Photographie de Francis Picabia en 1922

Picabia et la série des transparences

« Picabia s'est consacré à l'étude de la transparence en peinture. Par la juxtaposition de la couleur et des formes transparentes, l'image exprime essentiellement le sens d'une troisième dimension, sans l'aide de la perspective. Prolifique dans son travail, Picabia appartient au genre d'artiste qui possède l'équipement parfait : une imagination infatigable. » (Marcel Duchamp)

Son oeuvre mélancolique et obsédante « Mélibée » est l'un des chefs-d'oeuvre absolus de la deuxième série Transparences de Picabia, qu'il commence en 1929.

Francis Picabia, Mélibée, huile sur toile, 1931
Francis Picabia, Mélibée, huile sur toile, 1931

Contrairement aux oeuvres antérieures de la série, les Transparences peintes entre 1929 et 1932 se caractérisent par une complexité croissante de la composition, avec une grande variété de thèmes et de sens. Le critique Michel Sanouillet observe « qu'il faut aborder les Transparences de la manière suivante : elles se présentent d'abord, comme un entrelacement inextricable et plus ou moins gracieux de lignes et de volumes qu'il faut abandonner à l'appréciation comme de vagues impressions ou avec un sentiment de confusion. Peu à peu, cependant, ces regroupements s'unifient et se séparent, ce qui permet d'approfondir la perception du tableau et de nous y entraîner, dans le calme nécessaire » (dans Marcel Duchamp, Marianne et Pierre Nahon, Arnauld Pierre, Picabia, classique et merveilleux, Paris, 1998).

Les premières oeuvres de cette série iconique ont été peintes en 1927 et exposées à partir de septembre 1928 à la galerie Théophile Briant à Paris, où elles ont connu un immense succès. Le poète Jean Van Heeckeren a écrit à ce sujet : « Au cours des deux dernières années, Picabia a fait une découverte artistique extraordinaire qui consiste à superposer plusieurs figures transparentes. Cela n'a jamais été fait auparavant. Cette découverte est aussi importante et prolifique que l'était la découverte du style non-représentatif il y a vingt ans. »

Après ses expériences dans le mouvement Dada, Picabia revient à la technique traditionnelle de la peinture à l'huile. Les thèmes de ces peintures s'inspirent de l'histoire et de la tradition, de la Grèce antique et de Rome à la Renaissance, et s'inspirent de Botticelli ou, dans ce cas, de Piero della Francesca. Le beau visage de Melibée rappelle la Vierge à l'Enfant avec saints et anges de Francesca (1472).

Au sommet de sa carrière, Picabia a créé la plus impressionnante des Transparences, aboutissant à la synthèse parfaite entre l'énigme impénétrable du sujet, la virtuosité des motifs superposés et la puissance visuelle de la composition. Peinture magistrale et incroyablement poignante, Mélibée plonge le spectateur au coeur de la démarche artistique de Picabia, comme il l'écrit lui-même dans la préface de son exposition à la galerie Léonce Rosenberg en décembre 1930 : « Ces transparences, avec leurs poches d'obscurité, me permettaient d'exprimer mes désirs les plus intimes (...) Je voulais un tableau où tous mes instincts pourraient circuler librement. »

Après ses Paysages impressionnistes, Espagnoles, Caoutchouc (1909) - considérés par certains comme la première peinture abstraite - et après sa période Dada, ses dessins mécaniques, son départ pour New York en 1915, sa rencontre avec Tzara à Zurich en 1919, The Animal Trainer en 1922 et sa participation au ballet Entr'acte ; en 1927, avec la série Transparencies, Picabia cherche la troisième dimension sans perspective. Les entrelacs complexes et les visages mélangés sont à la fois fascinants pour l'esprit et charmants pour les yeux. Couleurs harmonieuses, complexité captivante, retour à la peinture à l'huile, ces oeuvres deviennent des terres magiques, ponctuées de références symboliques et littéraires.

Francis Picabio, Rofa, huile sur toile peinte entre 1932-1933, vente Christie's du 17 octobre 2018, 643 500 €
Francis Picabio, Rofa, huile sur toile peinte entre 1932-1933, vente Christie's du 17 octobre 2018, 643 500 €

Rofa incarne parfaitement les Transparences. Datée de 1932-1933, Rofa constitue très probablement l'une de ses dernières Transparences dont le style est marqué par une simplification de la forme malgré une surface et une composition animées.

Francis Picabia, Profils en silhouette, gouache, aquarelle et fusain sur papier, 1933, vendue par Christie's le 10 février 2011 pour la somme de 103 250 £
Francis Picabia, Profils en silhouette, gouache, aquarelle et fusain sur papier, 1933, vendue par Christie's le 10 février 2011 pour la somme de 103 250 £

Dans cette oeuvre, Picabia s'inspire des profils en silhouette de motifs classiques et Renaissance, en particulier des portraits de Piero della Francesca et Sandro Botticelli, rendus sous forme multicouche et « transparente ». Avec son nez caractéristique et ses riches pigments rouges, le portrait pourrait être le duc d'Urbino de Piero della Francesca (Galerie des Offices, Florence).

Francis Picabia, Samson et Dalila, huile sur toile, années 1930
Francis Picabia, Samson et Dalila, huile sur toile, années 1930

Là encore, dans son Samson et Dalila, l'influence de la peinture italienne de la Renaissance se fait sentir dans le portrait de Dalila reprenant les traits du portrait de Vénus dans la Naissance de Vénus de Sandro Botticelli.

Où trouver sur le web un tableau de Picabia de sa période Transparence

Si vous voulez acquérir une oeuvre de qualité de Picabia, nous vous conseillons de parcourir les sites Art Annuaire et Beaux-arts où vous découvrirez des sites spécialisés dans la vente d'oeuvres d'art de qualité.